Nos procédés de Fabrication

Tout part d’une simple tôle de métal.
Une qualité spéciale d’acier pauvre en carbone qu’on appelle Fer doux, similaire au fer présent dans la nature. La première étape est le formage: l'acier doux, modelé par un tour prend la forme de deux coquilles jumelles. Les deux coques hemisphériques sont ensuite soigneusement unies bord à bord.

La structure métallique ainsi façonnée est placée dans un caisson sous vide à très haute température et soumise au procédé de nitruration. La surface se transforme, devient lisse et soyeuse au toucher. Après plusieurs heures le métal commence à se stabiliser et le traitement thermique est terminé. La base du Handpan est prête, il ne manque que le son.

Il ne manque que le son.

Sculpté à même le métal à coups de maillet, l’instrument prend vie. Son timbre se déploie et sur la surface martellée du dôme apparaissent cratères et vallées: le Ding et les autres notes. Chaque note est forgée manuellement, accordée à l’oreille plusieurs fois par jour pendant au moins cinq jours, afin d'obtenir un équilibre harmonique parfait. Néanmoins, malgré ce méticuleux travail d’ofèvrerie sonore, vous ne trouverez jamais deux Handpans qui sonnent à l’identique.

Tout comme la voix humaine, chaque Handpan Battiloro a une sonorité unique.

Donner vie à cette voix est pour nous un acte d’amour.